Petit cours de délégation 101

La grande majorité des mamans ont un point en commun : celui d’avoir presque constamment en tête tout ce qu’il faut pour que la maisonnée roule bien. « Est-ce qu’il y a des débarbouillettes propres dans le sac à couche de Mathias? », « Ne pas oublier de prendre rendez-vous pour la coupe de cheveux de Noémie avant sa photo d’école », « Ajouter sur la liste d’épicerie du lait de soya pour la petite nièce allergique au lait qui vient dîner en fin de semaine », « Dégeler le poulet pour ce soir », etc. Vous reconnaissez-vous dans ce portrait? À travers ce feu roulant de pensées liées à l’organisation familiale, il n’est pas surprenant de manquer parfois de temps ou d’énergie. Certains papas veulent s’impliquer davantage, mais ils ne sont tout simplement pas en mesure de penser à tout.

Ainsi, pour assurer une véritable répartition équitable des tâches, il n’est pas suffisant de déléguer de temps en temps un p’tit repas ou un rendez-vous chez le dentiste avec fiston, encore faut-il accorder une responsabilité entière à son conjoint. En ce sens, un des deux parent peut être nommé officiellement responsable de la lessive, de l’épicerie, ou du coucher des enfants. De cette façon, il est libre de gérer ses tâches à sa façon, et il est responsable que son domaine soit bien géré et que rien ne tombe entre deux chaises. L’important à garder à l’esprit est que cette fameuse répartition soit perçue comme étant équitable. Équitable ne veut pas dire égale. Si un des conjoints travaille plus que l’autre pour son emploi rémunéré, il est « normal » qu’il en fasse un peu moins à la maison. Aussi, malgré l’assignation des tâches suggérée plus haut, il est souhaitable que les deux membres du couple soient polyvalents pour faire chaque tâche de façon à prendre la relève lorsque la personne attitré n’est pas disponible. Cela peut vouloir dire, par exemple, investir dans des sièges d’auto dans les deux voitures au cas où le parent responsable du transport à la garderie doivent manquer à sa responsabilité à cause d’un imprévu.

En matière de délégation, il importe de suivre quelques étapes :

  1. déterminer quelles sont les tâches critiques à accomplir

  2. identifier qui a les habiletés, le temps et l'énergie pour accomplir chacune d’entre elles

  3. demander à ces personnes leurs intérêts et obtenir leur collaboration pour accomplir les tâches selon un horaire ou une fréquence déterminée (ex : laver les miroirs une fois par semaine ou mettre la table tous les soirs, etc.)

  4. laisser la personne accomplir la tâche à sa façon, en choisissant les moyens et le moment si possible (eh oui, on tente de lâcher prise et de faire confiance…)

  5. donner une rétroaction constructive en soulignant ce qui a été bien fait et en reconnaissant la collaboration et les efforts de la personne (ex : par un privilège, un service en échange (troc) ou de l’argent)

Bien sûr, lorsqu’on délègue des tâches, il y a fort à parier que ce ne sera pas fait de la même façon que si vous l’aviez fait vous-même, mais au moins ce sera fait! Pour les tâches cruciales, c’est rassurant de savoir qu’on n’est plus seule à pouvoir les faire, ça peut enlever beaucoup de pression. Et pour les tâches moins « importantes », c’est enfin l’occasion de s’en départir!

« On n’est jamais si bien servi que par soi-même », direz-vous? C’est souvent vrai, mais parfois faux; laissez les autres vous surprendre! « C’est moins long de le faire moi-même que de l’expliquer! » rétorquez-vous encore. Peut-être, mais ça peut devenir un investissement pour le futur dans le cas des tâches qui reviennent périodiquement. De plus, ça permet d’inculquer un bon sens des responsabilités à vos enfants.

Voici donc des suggestions de tâches que les enfants peuvent faire, en fonction de leur âge :

2-3 ans

Mettre son assiette sur le comptoir après le repas

Ranger ses jouets

4-5 ans

Plier les serviettes propres

Ranger les vêtements propres dans les tiroirs

6-7 ans

Faire son lit

Mettre les couverts sales dans le lave-vaisselle

8-9 ans

Arroser les plantes

Aider à sortir les poubelles et le recyclage

10-11 ans

Passer le balai

Vider le lave-vaisselle et ranger la vaisselle propre

12-14 ans

Faire son propre lavage et/ou son lunch

Tondre la pelouse ou pelleter la neige dans l’entrée

15-17 ans

Préparer un repas par semaine

Laver la salle de bain ou la cuisine

Etc.

Évidemment, il ne s’agit que de suggestions basées sur le développement général des enfants. Fiez-vous à votre jugement si vous croyez que les vôtres seraient prêts plus tôt ou plus tard pour effectuer certaines corvées. Tout est une question de maturité et de personnalité. Pensez à faire faire les tâches les plus actives à vos enfants qui ont le plus d’énergie à dépenser. Si les enfants sont très jeunes ou très récalcitrants, vous pouvez transformer les tâches en jeu : on pige dans la « jarre des tâches » un papier en forme de biscuit et on exécute la tâche en chantant, on range les jouets en se prenant pour des robots, on invente la « danse du balai », etc. Mettez à contribution votre créativité et celle de vos enfants, les possibilités sont quasi infinies.

Sur ce, bonne délégation et amusez-vous!

Guylaine Deschênes, Ph.D., CRHA

Cet article a été publié sur le site de Mères & Cie (2010).